Des picotements dans les jambes, les bras, les mains ou aux extrémités (bout des doigts et des orteils), ça reste une sensation très désagréable dont les causes restent nombreuses et variées et nécessitent d’être traitées car elles peuvent être annonciatrices d’une maladie plus ou moins grave.

Les picotements appelés, dans le langage médical, la paresthésie désignent cette sensation bizarre de fourmillement ou de brûlure ressentie sur la surface de la peau qui se traduit par une atteinte du système nerveux qu’il soit central (cerveau) ou périphérique (c'est à dire au niveau des nerfs situés dans le reste des parties du corps), il est alors important d’envisager un traitement adapté afin d’éviter des séquelles même si des cas de guérisons spontanées ont été observés.

Quelles sont les causes des picotements ?

Les causes des picotements ressentis dans le corps sont nombreuses, ils sont en général dus à la compression, l’irritation ou la lésion d’un ou de plusieurs nerfs. Mais pour bien comprendre leur origine, la plupart des médecins s’intéressent à :picotements dans le corps

  • La localisation des picotements : fixes, migrateurs ou unilatéraux.
  • La persistance des picotements : permanents, intermittents ou pontcuels.
  • Les signes associés : douleurs, vomissements, troubles de la vision, etc.

Généralement, lorsque les picotements sont présents, migrateurs et dont la localisation n’est ni fixe ni bien précise et qu’il n’y a pas de signes associés, la cause est, le plus souvent, bénigne.
Mais si les picotements persistent et touchent des zones bien définies et sont accompagnés de symptômes précis, à ce moment-là, il est impératif de consulter un médecin car c'est le présage d’une maladie potentiellement grave. Parmi les causes possibles des picotements :

Ce que nous appelons le syndrome du canal carpien

Des picotements au niveau des doigts et du pouce, une sensation de brûlure ou de fourmillement, parfois jusqu’à l’avant bras, sont dus à une compression du nerf qui passe par le poignet dont l’origine est :

  • Des mouvements répétitifs du poignet ;
  • des postures contraignantes pour la main ;
  • une mal formation ;
  • de micro traumatismes.

Crises de spasmophilie

Causée par des crises d’angoisse ou d’anxiété, la spasmophilie peut aussi être la cause des picotements au niveau du visage, également autour de la bouche ou au niveau des mains et qui s'accompagne généralement par des spasmes musculaires.

Carence en vitamines

Les picotements mettent en évidence un réel besoin en vitamines B9, B6 et B12 ou un déficit en minéraux. C'est un problème directement lié aux nerfs périphériques. 

Hypoglycémie

Des picotements au niveau des mains ou du visage peuvent aussi témoigner d'une hypoglycémie, souvent accompagnés de palpitations, d’une sensation de malaise général ou de tremblements.

Sclérose en plaque 

La sclérose est une maladie inflammatoire auto-immune qui cause une inflammation de la moelle épinière en attaquant le système nerveux central. Les picotements dus à cette maladie peuvent toucher les mains et les jambes et sont dans la plupart des cas accompagnés par une baisse de la vue, de la fatigue ou des troubles de l’équilibre.

Perturbation de la circulation sanguine

Une immobilité prolongée en étant debout ou assis, est susceptible d’induire des picotements dans les jambes qui peuvent évoluer vers une insuffisance veineuse chronique. En effet, les picotements ressentis au niveau des jambes, sont dus à une accumulation de toxines qui peut causer une distension des parois entraînant des sensations désagréables au niveau des jambes.picotements dans le corps

Ne laissez pas la gêne s'installer, des solutions existent

Bien qu'il n'y ait pas de traitement particulier pour se débarrasser de ces picotements, il existe des solutions simples pour vous soulager de cette affection.

Identifier les postures à risque 

Il faut savoir que cette sensation de piqûre d'aiguille est un avertissement que votre corps vous envoie afin de bouger davantage vos membres. Certains professionnels pourront vous recommander de faire du sport, de vous étirer ou de masser les membres affectés par ces picotement, ceci aide à éliminer la sensation de picotement. Mais il faut tout d’abord identifier les mouvements et les postures à risque qu’il faut absolument éviter ou corriger.

Traitements médicaux

Quand la correction des postures ne suffit pas à soulager les picotements, des traitements médicaux existent. Certains cas doivent vous amener à consulter votre médecin pour soulager les picotements. 

En effet, lorsque ces derniers deviennent récurrents, surviennent quotidiennement et deviennent de plus en plus forts, il est nécessaire de connaitre l’origine grâce à des contrôles, des réflexes, des examens de la sensibilité, des analyses de sang, une ponction lombaire, etc.

Une fois la pathologie diagnostiquée, votre médecin pourra enfin prendre en charge la cause de cette dernière et pourra vous prescrire certains médicaments comme des antiépileptiques et/ou antidépresseurs et des compléments alimentaires. Mais qui soulagent la sensation désagréable des picotements. Il y a donc urgence à découvrir cette pathologie.

Intervention chirurgicale

Dans le cas de l'apparition de signes graves ou si les traitements médicaux n’ont pas donné de résultats positifs, une intervention chirurgicale s’avère nécessaire afin de décomprimer le nerf.

0 Commentaires

Laisser un commentaire