Fazup - Réduit jusqu’à 96% votre exposition aux ondes - Fabriqué et testé en France
Vous souhaitez vous protéger des ondes ?
#
Patch Fazup
Acheter
Recommandé

De nombreux symptômes qui peuvent paraître insignifiants pour certains, s’avèrent être des symptômes de maladies assez sérieuses. Les picotements aux bras en sont un exemple. Nous allons parler à travers cet article des principales causes et maladies liées à l’apparition de picotements au bras gauche.

Picotements aux bras gauche, est-ce une paresthésie ?

picotement bras gauche

La paresthésie est le terme médical qui désigne les sensations de picotements et de fourmillements ressentis aux bras ou même un engourdissement. Elle se manifeste sur le patient par des troubles de sensation et de sensibilité, notamment lors du toucher, et elle peut avoir deux causes principales : un dysfonctionnement du système nerveux central ou un trouble des nerfs périphériques des tissus du bras.

Comment reconnaître la paresthésie ?

La paresthésie se caractérise par des fourmillements et des picotements ressentis au niveau du bras gauche ou droit de différentes façons selon le cas du patient :

  • Des fourmillements au bras,
  • des picotements au niveau des doigts,
  • un engourdissement de la main,
  • une sensation de brûlure dans certains cas extrêmes.

Quand s’inquiéter ?

Il est possible de souffrir de fourmillements sans aucune cause apparente ou juste à cause d’une mauvaise position. Ceci dit, ces derniers peuvent également être signe d’une maladie plus sérieuse telle que la paresthésie. Si vous ressentez des picotements pendant une longue période de temps, il est nécessaire de consulter un médecin car cela peut être un signe de plusieurs autres troubles tel un AVC (accident vasculaire cérébral).

La gravité des causes des picotements aux bras

Avant de vous affoler, il est important de prendre en considération les facteurs qui ont pu causer ces picotements, en voici les plus communs :

Picotements causés par une mauvaise posture

En général, les mauvaises postures sont les causes principales des engourdissements et des picotements. En adoptant une posture qui comprime les terminaisons nerveuses périphériques de vos membres, vous pourrez vous réveiller avec un engourdissement du membre en question.

Vous avez passé votre nuit avec une mauvaise posture ? Il est tout à fait naturel de se réveiller avec les bras engourdis et picotants ! Dans ce cas là, faites des mouvements au réveil et laisser du temps à votre bras pour se rétablir.

Les picotements comme effets secondaires

Bien que les fourmillements du bras sont pour la majorité une conséquence d’une mauvaise posture, ils peuvent également découler de certains troubles au sein de l’organisme dû à des facteurs extérieurs tels que :

  • L’abus d’alcool,
  • un effet secondaire de certains médicaments,
  • un effet secondaire de certaines substances toxiques,
  • une carence en nutrition.

Les picotements dus à certaines maladies

Les fourmillements du bras peuvent également être un signe alarmant pour certaines maladies liées aux terminaisons nerveuses. En voici les plus importantes :

L’accident vasculaire cérébral

Aussi appelé AVC ou ischémie cérébrale transitoire, les picotements aux bras sont souvent un signe majeur qui annonce un potentiel AVC. Si vos picotements persistent et qu’ils sont accompagnés de troubles de la parole et du maintien d’équilibre, il est nécessaire de prendre en charge le patient en toute urgence pour éviter une aggravation de son cas.

Le diabète

Le diabète est connu pour être une maladie silencieuse qui atteint les nerfs. Étant l’une des complications du diabète, la neuropathie diabétique peut provoquer des fourmillements, des engourdissements, des picotements, ou même des douleurs aux bras. Si vous avez des antécédents de diabète, il est nécessaire de consulter en urgence lors de l’apparition de ces symptômes.

La spasmophilie

Souvent expérimenté pas les personnes souffrantes de troubles anxieux, la spasmophilie peut se manifester par des picotements au sein du bras et des autres régions du corps.

La sclérose en plaque

La sclérose en plaque est une maladie qui atteint le système nerveux du patient. Elle peut donc engendrer plusieurs autres symptômes tels que les picotements au bras.

Le syndrome de Raynaud

Le syndrome de Raynaud est le terme médical pour une maladie qui touche les vaisseaux sanguins, causant ainsi un trouble de la circulation sanguine. L’un des symptômes de cette maladie est l’apparition des picotements et d'engourdissement au bras.

Les signes à ne pas négliger !

Comme nous l’avons vu précédemment, les picotements au bras peuvent être signe de plusieurs maladies dangereuses. 

picotement bras gauche

C’est pour cela qu’il ne faut surtout pas négliger ces sensations de picotements, surtout lorsqu’elles :

  • Deviennent plus intenses,
  • sont accompagnées de sensation de paralysie de la main et du bras,
  • deviennent plus fréquents,
  • se font ressentir dans l’ensemble des membres supérieurs.

Consultez l’avis d’un professionnel de la santé si vos picotements sont de plus en plus ressentis et de plus en plus fréquents. Un examen clinique sera alors nécessaire pour déterminer la cause de ces derniers.

Toutefois, si vos picotements se manifestent au niveau d’un seul bras et sont accompagnés d’autres symptômes tels que des vertiges, des troubles d’équilibre ou des troubles de parole, il est impératif de vous diriger vers les services d’urgence les plus proches de chez vous ou de les contacter via le numéro d’urgence de votre région.

Que faire pour s’en débarrasser ?

Si vos picotements ne sont dus qu’à des causes mineures comme une mauvaise position, vous pouvez y remédier en adoptant quelques astuces simples pour vous en débarrasser. Le premier geste à effectuer est de bouger ses mains. Effectuer des mouvements circulaires permettra d'activer votre circulation sanguine et ainsi de dissiper petit à petit les sensations de picotements.

Si les symptômes persistent malgré les mouvements que vous effectuez, il est possible de recourir à la médecine douce en massant la zone engourdie avec de l’huile végétale, mélangée avec 1 à 2 goutes d’huile essentielle de géranium. Le géranium est connu pour ses propriétés anti névralgique, il agira ainsi sur la zone sensible en diminuant l’engourdissement et les picotements.

0 Commentaires

Laisser un commentaire