Il vous est surement arrivé d'entendre des bourdonnements et des pulsations à l'intérieur de votre oreille gauche, et ce, en suivant le même rythme de vos battements de cœur. Ce phénomène s'appelle l'acouphène pulsatile.      

En effet, celui-ci ne se manifeste pas de la même manière qu'un acouphène classique, qui se traduit souvent avec des sifflements et des bruits variables dans votre oreille. 

Dans cet article, vous en saurez plus sur l'acouphène pulsatile de l'oreille gauche, ses causes, ses symptômes et ses différents traitements.   

Qu'est-ce que l'acouphène pulsatile ? 

Comment on l'a évoqué plus haut, les acouphènes se présentent sous forme de bruits permanents et constants dans une ou les deux oreilles

Le patient qui souffre de ce phénomène à tendance à entendre plusieurs types de bruits, qui varient d'une personne à une autre. Voici les plus fréquents : 

  • Les sifflements,
  • les claquements, 
  • les craquements,
  • les battements,
  • les bourdonnements, 
  • les tintements.   

acouphènes pulsatiles

Dans certains cas, ces bruits sont perçus comme des pulsations avec une cadence similaire à celle de votre rythme cardiaque, on parle alors d'acouphène pulsatile. Ce dernier ne se manifeste généralement que dans l'oreille gauche. 

Les causes de ce type d'acouphène sont souvent assez faciles à détecter, ce qui facilite le traitement. Ceci dit, chaque forme d'acouphène peut engendrer une autre, c'est-à-dire qu'il n'est pas impossible qu'une personne soit atteinte par un acouphène classique et pulsatile en même temps. Cela survient généralement à cause du vieillissement, et donc touche beaucoup plus les personnes âgées.     

Quelles sont les causes de l'acouphène pulsatile de l'oreille gauche ?

Il n'est pas toujours facile d'identifier les causes de l'acouphène, mais il existe quelques éléments déclencheurs qui engendrent souvent les acouphènes pulsatiles à l'oreille gauche.  

Le changement du débit sanguin

Quand le débit sanguin se retrouve modifié, notamment durant son augmentation au niveau de l'appareil circulatoire, cela peut accroitre le risque de souffrir d'un acouphène pulsatile. 

Cela se produit pendant ou après avoir fait des exercices physiques intenses, et ça commence par l'apparition de certains symptômes comme l'anémie et l'hyperthyroïde. La circulation du sang devient rapide, ce qui engendre des bruits dans votre oreille gauche qui sont très similaires à ceux des battements de cœur. 

La surdité

Quand le cérumen s'accumule dans votre oreille, il peut diminuer votre capacité à percevoir le son et cela s'accompagne souvent par des acouphènes à des fréquences importantes.  

Les sons ambiants ne seront plus en mesure de masquer les bruits qui surviennent dans votre oreille. 

Si par exemple vous bouchez l'orifice de votre oreille avec votre index, vous entendrez des sons variés et émis par votre organisme, et il vous sera difficile de les ignorer et de vivre avec.   

Les contractions régulières des muscles de l’oreille

Dans le cas où les bourdonnements et les battements de l'acouphène pulsatile de l'oreille gauche ne palpitent pas au même temps que ceux du cœur, cela signifie surement que les muscles de votre oreille se sont contractés. De nombreux éléments peuvent être la cause de ces contractions tels que les maladies inflammatoires et les infections.     

Quelle est l'utilité de l'examen clinique pour l'acouphène pulsatile de l'oreille gauche ?

Si vous constatez que vous entendez les pulsations de votre cœur dans votre oreille, nous vous conseillons de consulter un centre de neuroradiologie pour avoir un bilan clinique complet à l'aide de scanner et d'IRM. A ce propos, l’IRM cérébrale doit être le premier examen à réaliser, car celle-ci ne se limite pas que sur l'exploration du conduit auditif et du cerveau, mais elle examine aussi les vaisseaux intracrâniens. 

Sachez que deux séquences IRM sont indispensables car elles diagnostiquent plus de 80% des causes liées aux acouphènes pulsatiles de l'oreille gauche :     

  • La séquence T1 gadolinium en écho de gradient, permettant d'examiner l'intérieur des sinus duraux,
  • la séquence 3DTOF non injectée qui s'étend entre le vertex et le trou occipital, ce qui permet d'examiner la plupart des artères du crâne. 

acouphènes pulsatiles

Et si ces deux séquences d'IRM ne suffisent pas et n'apportent pas un diagnostic concluant pour votre acouphène pulsatile de l'oreille gauche, elles seront complétées avec un scanner de l'os temporal combiné à un angioscanner des troncs supra-aortiques.

Le traitement de l'acouphène pulsatile de l'oreille gauche 

Chez certaines personnes, les bruits sont perçus à l'auscultation du crâne, mais d'une manière générale, les acouphènes pulsatiles n'engendrent pas de souffle audible à l'auscultation. Donc, si vous n'entendez pas des sons à cette dernière, ne signifie pas forcément que vous ne souffrez pas d'acouphène pulsatile.      

Si au cours de la consultation, vous entendez votre acouphène pulsatile, la compression des vaisseaux vous sera très bénéfique, car elle permet d'interrompre le bruit grâce à une compression continue de votre veine jugulaire interne et de votre carotide. Cette opération permet aussi de plus facilement identifier les causes liées à votre acouphène pulsatile.   

Bien entendu, la détection des causes de l'acouphène pulsatile de l'oreille gauche et une intervention à l'origine du problème est certainement la meilleure alternative pour faire dissiper ces bruits incessants, ou du moins les diminuer et vous soulager.      

A titre d'exemple, les troubles de la glande thyroïde sont souvent traités efficacement, mais quand il s'agit d'un cas où il n'est pas évident de connaître la cause de l'acouphène pulsatile, le traitement de ce dernier sera le même que celui de l'acouphène classique. Autrement dit, à l'aide des solutions d'auto-assistance. Toutefois, quelques patients préfèrent opter pour les plantes médicinales, et plus précisément le Ginkgo biloba, qui permet d'améliorer le flux sanguin artériel en toute efficacité.  

0 Commentaires

Laisser un commentaire