Fazup - Réduit jusqu’à 96% votre exposition aux ondes - Fabriqué et testé en France
Vous souhaitez vous protéger des ondes ?
#
Patch Fazup
Acheter
Recommandé

Très fréquents chez les personnes âgées, les acouphènes sont des phénomènes liés à une altération des fonctions auditives de l’individu. En effet, les acouphènes peuvent apparaître chez une personne ayant été exposée à un traumatisme sonore important. Ne pouvant être guéries, les répercussions des acouphènes sont cependant contrées par différents moyens permettant une amélioration de la qualité de vie des patients.

Dans cet article, notre rédaction s’intéresse de plus près aux acouphènes somatosensoriels ainsi qu’aux différents traitements de ces derniers !

Qu’est-ce qu’un acouphène ?

Par définition, un acouphène est une sensation auditive résultante d’une perception de sons externes à l’organisme. Ainsi, les acouphènes sont des sons externes uniquement perçus par le patient en question et inexistant pour les autres personnes de son entourage. Classifiés comme symptômes, les acouphènes sont l’un des principaux signes alarmants de différents troubles tels que les pertes auditives. 

Ce symptôme peut également accompagner d’autres maladies telles que l’hypertension artérielle, les allergies ou encore provenir d’une origine médicamenteuse.

Quels sont les différents types d’acouphènes ?

Classés en fonction de différents critères, on distingue principalement deux catégories d’acouphènes :

Les acouphènes subjectifs

Présentes dans 99% des cas, les acouphènes subjectifs se présentent sous la forme de sons perçus uniquement par le patient lui-même. Ces derniers sont majoritairement dus à une réaction auditive ou neurologique, à une perte auditive ou tout autre élément déclencheur.

Les acouphènes objectifs

Contrairement aux premiers, ce type d’acouphènes peut être perçu par le médecin lors de la consultation de son malade. En effet, ces derniers représentent un ensemble de sons produits par l’organisme du patient lui-même dont les sons engendrés par la circulation sanguine, par le système nerveux ou autres.

Les acouphènes somatiques

Ce type d’acouphènes est directement lié aux différents mouvements du corps. Des acouphènes de type somatique peuvent donc se manifester à cause d'une crampe au cou ou à l'oreille. De même, il est possible de se retrouver face à ce type d’acouphènes suite à un problème dentaire ou tout autre traumatisme lié à un mouvement brusque. Désignés également par acouphènes de transmission, car ces derniers sont liés à des fonctions externes.

Les acouphènes sensoriels

Les acouphènes sensoriels sont l’une des nombreuses formes d’effets secondaires dus à une affection et une dégradation de l’ouïe. Ces acouphènes subjectifs trouvent leur origine dans différents troubles entravant la capacité du cerveau à traiter les différents sons afférents. À ce jour, les patients souffrant d’acouphènes de type sensoriels ne sont soumis à aucun traitement pour guérir ce genre de symptômes. Toutefois, la thérapie anti- acouphènes permet d’améliorer sa qualité de vie et réduire les aspects négatifs de ces symptômes.

Quels en sont les symptômes ?

Souvent décrits par le malade comme des bourdonnements dans l'oreille ou dans la tête, les acouphènes peuvent néanmoins se manifester de plusieurs façons différentes. On note les symptômes suivants :

  • Une sonnerie,
  • une alarme,
  • un sifflement,
  • un craquement,
  • un claquement,
  • des tintements.

D’intensité différente, les acouphènes peuvent se manifester sous la forme de sons aigus ou graves, d’une façon intermittente ou constante. Ces derniers peuvent également être présents au niveau des deux oreilles, on parle alors d’acouphène bilatéral ou encore au niveau d’une seule oreille, il s’agit alors d’acouphène unilatéral.

Les acouphènes sont souvent décrits de diverses façons, selon les perceptions de la personne atteinte : 

  • Acouphène total : ce dernier représente la perception de sons continue à des fréquences définies,
  • acouphène pulsatil : ce dernier représente la perception de sons avec un rythme régulier tel que le pouls du patient,
  • acouphène musical : plus rares que les précédents, ces derniers caractérisent la perception de notes musicales ou d’un air de musique en boucle par le patient.

Quels sont les différentes approches thérapeutiques des acouphènes ?

Aujourd’hui, il n’existe aucun traitement proprement dit permettant de mettre fin aux épisodes d’acouphènes. Cependant, si les acouphènes sont secondaires à d’autres pathologies, l’impact de ces derniers sera diminué suite au traitement de la pathologie responsable. Les différentes thérapies pouvant être envisagées par l’ORL sont les suivantes :

  • La thérapie cognitivo comportementale : pratiquée en psychothérapie, le but de cette pratique est d’apprendre au patient à gérer le stress engendré par les acouphènes,
  • le masquage d’acouphènes : ce dernier est réalisé en appliquant un bruit de fond tel qu’une musique ou autre pour masquer les acouphènes du patient,
  • un traitement médicamenteux : basé sur un traitement symptomatique, cette stratégie thérapeutique est composée principalement d’anxiolytiques, sédatifs et antalgiques,
  • une thérapie acoustique d’habitation : cette dernière combine thérapie par le son et coaching à la fois. Pouvant atteindre jusqu’à 18 mois, le patient apprend à ignorer les différents bruits grâce à un suivi par un audioprothésiste,
  • une prothèse auditive : si les acouphènes sont accompagnés de perte auditive, le patient se retrouve face à la nécessité d’utiliser des prothèses auditives adaptées afin d’améliorer sa qualité de vie.

Quelles sont les conséquences des acouphènes somatosensoriels ?

Bien qu’ils soient symptomatiques, les acouphènes s’avèrent être très handicapants pour le malade. En effet, source de stress et d’angoisse au quotidien, ces derniers affectent considérablement la qualité de vie de la personne aussi bien sur le plan social que personnel. Voici les principaux troubles entraînés par les acouphènes :

  • Détresse et anxiété,
  • sauts d’humeur,
  • troubles du sommeil et dégradation de la qualité de vie,
  • frustration et irritabilité,
  • une baisse considérable de la concentration,
  • une douleur due à l’intensité des sons si ces derniers sont accompagnés d’hyperacousie ou d’hypersensibilité au bruit.

0 Commentaires

Laisser un commentaire